YaKaFoKon

Menu

Lettre à ma fille sur les vertus du voyage (en famille) ✎

Par Emma Dominguez – Temps de le lecture : 6 min

QUI EST EMMA ? (◔◡◔)
► Diplômée de l’université Paris-Dauphine en gestion de patrimoine, ancienne banquière en gestion de fortune pendant une décennie, avant de s’installer au Costa Rica avec son homme, manager du réceptif Terra Caribea.


♂♂♂♂

Ma fille,

Dans quelques semaines, tu vas naître et chambouler ma vie. Au bureau, on est en train de construire des voyages dédiés aux familles. Je ne pouvais bien sûr mener cette réflexion sans penser à toi, et sans me remémorer les voyages en famille de mon enfance.

Ma passion pour le voyage, me vient de tes grands-parents. Tous les ans, en été, nous partions un mois en Citroën BX pour explorer un pays en Europe ou simplement une région de France. Puis, vint le voyage le plus emblématique de notre famille, celui où nous avons traversé l’Atlantique pour partir à la conquête de l’Ouest Américain. Tes grands-parents avaient économisé de nombreuses années pour nous y emmener ta tante et moi. C’était leur rêve ! Découvrir tous ensemble ces contrées grandioses.

                                             ..
  * * * * * * * * * * $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$                 .$$$$.
  * * * * * * * * * * $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$.          .$$$$$
  * * * * * * * * * * ::::::::::::::::::::::::::.      .::::::::'
  * * * * * * * * * * $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$    $$$$$$$$F
  * * * * * * * * * * $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$d$$$$$$$"
  ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::;
  $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
  $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
  :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::;
   ^$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$"
     ^$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
       ":::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::"
         ""$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$P
                     $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$L
                       ;; ;::::::::::::::::;;    ;;:::.
                            $$$$$$"     ""         $$$$$;    
                              ^$$"                   $$$$
                                                       ""        
        

Il faut que tu saches, qu’à l’époque où tes grands-parents étaient de jeunes adultes, un billet d’avion pour traverser l’Atlantique coûtait très cher. Puis, le pétrole a coulé à flots, internet est arrivé permettant la comparaison des tarifs, la technologie a aidé les compagnies aériennes à se développer, le voyage s’est alors démocratisé dans les pays développés. J’en ai moi-même énormément profité. J’ai eu la chance de pouvoir voyager sur tous les continents, seule, en amoureux, entre amis et en famille.
Mais la réalité, c’est qu’aujourd’hui, notre planète ne va pas très bien : nous consommons chaque année de plus en plus de ressources naturelles que ce que la Terre peut renouveler dans la même année.

Nous avons détruit énormément de biodiversité pour pouvoir élever notre confort de vie. Quand tu seras un peu plus grande, j’aimerais qu’on lise ensemble ce livre de Jean-Marc Jancovici, le changement climatique expliqué à ma fille. Des études montrent notamment que nous avons atteint le pic de production mondiale de pétrole depuis quelques années et que nous sommes sur une pente ascendante. Prendre l’avion redeviendra donc, comme à l’époque où tes grands-parents étaient jeunes, très cher. En attendant et tant qu’on le pourra, j’espère faire quelques voyages avec toi. Parce qu’à mon tour, comme mes parents l’ont fait, je veux te montrer les vertus que j’ai découvertes dans le voyage.

Le voyage (en famille), c’est se reconnecter à soi et aux siens

On ne peut se le cacher, voyager en famille, c’est être 24h/24 ensemble. C’est vivre des émotions intenses et des moments uniques : des instants de joie, des fous rires, mais aussi des moments d’agacements, de fatigue et parfois de pleurs. Voyager, c’est accepter d’aller la plupart du temps dans des endroits où ne nous sommes jamais allés, accepter de se laisser surprendre par des paysages, des rencontres, aussi apprendre à avoir confiance dans l’inconnu, à sortir de sa zone de confort pour vivre des aventures exclusives avec sa tribu. En acceptant aussi, que chacun, avec sa personnalité, le vive différemment. C’est aussi, créer des souvenirs familiaux dont on parle encore des années plus tard et que je serai heureuse de partager avec toi. C’est aussi lâcher prise et vivre des premières fois : je me souviens que tes grands-parents m’ont laissé conduire sur une des routes désertes de Monument Valley alors que je n’avais pas le permis.

Concernant notre famille, le voyage a été aussi l’occasion de découvrir notre histoire, nos racines familiales. Lorsque nous partions avec les oncles, tantes, cousins et cousines, à Vigo en Espagne, le fief familial de ton grand-père : je me rappelle « les chocolate con churros » , «le pulpo a la gallega», la playa Samil, les Islas Cies. Puis, à Malaga en Andalousie, le fief familial de ta grand-mère : la plage de Torremolinos, le bar tenu par ses cousins où nous mangions des cacahuètes jusqu’à en avoir mal au ventre, ton arrière-arrière grand-père qui fumait le cigare à plein poumon.

Le voyage (en famille), c’est contribuer à notre éducation

L’une des plus grandes vertus du voyage, c’est se confronter à soi, à l’autre, et découvrir une autre manière de vivre, de penser, d’autres histoires, d’autres cultures. En te nourrissant de cette richesse, tu auras moins peur de la différence, de ta différence.

Je me souviens petite que nous avions moins de barrières avec ta tante, pour aller vers les autres enfants et jouer avec eux, même si nous ne parlions pas la même langue. C’est indéniable, voyager avec des enfants facilite les rencontres avec les locaux. 

Je vois le voyage comme une manière de participer à ton éducation en te faisant découvrir le monde à travers des rencontres, des paysages, des histoires différentes de notre culture française. Mais je vois aussi le voyage comme une manière d’apprendre de toi : tu auras un regard neuf sur le monde, tellement différent du mien (mon esprit étant trop formaté parce que ce que j’ai déjà vécu). J’ai hâte de découvrir les voyages à travers ton regard d’enfant.

Voyager, c’est aussi l’occasion d’apprendre quelques mots d’une autre langue pour tenter de communiquer avec les locaux. Par son métier, ton grand-père frimait sur le fait qu’il maîtrisait plusieurs langues. Je me rappelle dans un restaurant aux États-Unis, arrive le moment de commander, la serveuse s’approche et nous demande « soup or salad », ton grand-père lui rétorque « yes, super salad please ». Ta grand-mère, ta tante et moi-même avons éclaté de rire car on avait compris qu’il fallait choisir entre une soupe ou une salade.  

        ,====,             
 _______||__||_______                              
| ___|_|_____ | |    |    
| |HONG KONG| | |    |   
|    | |      |_|___ |    
| ___|_|_____ ||USA| |         
| |SINGAPORE| | |    |          
|____|_|______|_|____|
        

Comme voyager, c’est accepter d’aller vers l’inconnu, il peut y avoir une appréhension qui commence lors de la préparation du voyage et notamment des valises. Je revois mes parents passer du temps à se demander « est-ce qu’on emmène ci ou ça ? » pour être sûrs que nous ne manquions de rien pendant notre voyage.

Pour nos vacances d’été, nous partions avec le coffre gonflé à bloc de 2 tentes de camping, une table pliante, une gazinière, nos valises, les piquets de tente, les matelas gonflables, etc. Pourtant, lorsque je suis partie faire le tour du monde avec ton Papa, nous avions chacun un sac de 17kg sur le dos pour plusieurs mois. Cette contrainte nous a permis de nous concentrer sur l’indispensable. Et ce qu’il nous a manqué, nous l’avons acheté en local … ou nous nous en sommes passés définitivement. Peut-être qu’une partie de nos habitudes de voyage serait à revoir : bien se renseigner en amont sur ce qu’on peut trouver sur place pour en emporter le moins possible avec nous, afin de consommer local le plus possible.

Le voyage (en famille), c’est se déconnecter de notre quotidien

Tu le verras sans doute (pas trop j’espère) la vie quotidienne pourra me rendre parfois stressée, à courir un peu partout, ne pas être totalement à ton écoute. L’évolution des technologies a en quelque sorte accéléré le temps, permettant d’être connecté et de communiquer avec n’importe quel être humain instantanément, de recevoir une quantité d’informations ou de désinformations en une seconde. Cette accélération peut perturber tant la vie personnelle que professionnelle. 

Ce que j’aime dans le voyage, c’est donc le fait d’avoir un rapport au temps différent, d’arrêter de se projeter dans le futur ou de ressasser le passé, d’être finalement obligée de vivre l’instant présent. La force de l’instant présent, c’est se permettre de rêvasser, reposer son esprit en contemplant des paysages, avoir des discussions avec les siens qu’on n’aurait jamais eues à la maison, se réapproprier ses pensées, ses envies.

Tu t’en apercevras en grandissant, les enfants et les adultes ne vivent pas le temps de la même façon. Quand tu es enfant, le temps passe lentement alors que quand tu es adulte, le temps file. Voyager en famille, c’est partager un moment privilégié où l’on ne pense qu’à cet instant présent. Voyager en famille, c’est se réconcilier et vivre dans ce même « espace-temps ».

Quand tu seras un peu plus grande, il est fort probable que nous ne pourrons plus voyager de la même façon que lorsque j’ai pu le faire avec mes parents ou avant que tu arrives dans ma vie. Certainement, nous voyagerons de manière moins fréquente mais peut-être aussi plus longtemps. Néanmoins, et dès que je le pourrai, j’espère pouvoir t’emmener découvrir d’autres pays, d’autres cultures, d’autres façons de penser le Monde. Au bureau, nous avons commencé à rassembler les expériences de certains réceptifs, réels experts du voyage en famille puisqu’ils le pratiquent depuis de nombreuses années avec leurs enfants de tout âge, ils y ont vécu des galères et aussi des aventures incroyables. Pour ce type de voyage, un cahier des charges a été spécialement conçu : des hôtels bien adaptés aux familles, des étapes d’au moins 2-3 jours pour profiter du voyage, bien renseigner sur ce que l’on peut trouver sur place pour les enfants au niveau matériel, redonner du sens au voyage en famille en proposant des activités adaptées et qui participent à l’éducation des enfants, des rencontres avec les familles du coin, etc. Dans les prochaines semaines, togeZer va monter une collection des meilleurs voyages en famille auprès des réceptifs de son réseau. Voici déjà deux voyages que j’aimerais faire avec toi : 

A très bientôt,

Ta maman.