Yakafokon

Menu

Et si l’entraide était la nouvelle loi de la jungle ?*

*Titre largement emprunté au livre de Pablo Servigne.

Par Thomas Loubert, 36 ans, co-fondateur Togezer.


Nous entendons de plus en plus parler de la notion d’effondrement. On entend par là l’effondrement de notre civilisation telle qu’on la connaît aujourd’hui. Cet article résume bien le concept : qu’est-ce que la collapsologie, cette théorie de l’effondrement de la civilisation ?
C’est un mot fort, volontairement choisi par ceux qui l’utilisent pour marquer les esprits.
Cet effondrement passe par la remise en question de nombreux concepts qui ont été considérés comme acquis et immuables depuis des siècles.
Par exemple, le fait que les ressources naturelles étaient gratuites et renouvelables s’avère faux.
Certains penseurs contemporains comme Pierre Rabhi et Jean-Marie Pelt suggèrent dans leur livre :  “Le monde a-t-il un sens?” que la théorie de Darwin a été mal interprétée :

“L’œuvre de Darwin n’a pas été lue de la bonne manière. La lecture officielle de la théorie de l’évolution est que la nature est régie par la loi de la jungle, la loi du plus fort et que pour les hommes, c’est la même chose. Nous pensons tous les deux que ce n’est pas tout à fait comme cela que ça marche. En réalité, la coopération a un rôle important à jouer dans la nature comme dans la société. Le concept de coopération n’a jamais été pris en compte sérieusement, ni en biologie, ni en sciences sociales. »

Et cette notion de coopération débouche forcément sur des notions de partage et de mutualisation. Tout devient “co”… les espaces de co-working, les lieux de co-living fleurissent dans toutes les villes. Ces mouvements s’expliquent souvent par la flambée des prix et le souhait de réduire des coûts.

Aujourd’hui, ces mouvements de mutualisation ont un réel impact sur l’environnement.

En partageant, nous consommons forcément moins.

Prenons l’image du taille-haie chère à un memberZ. Le taille-haie est typiquement un outil qu’on utilise 3 fois par an maximum. Chaque personne vivant dans le même quartier et ayant une haie va acheter son propre outil car nous avons perdu ces notions de partage. Si au lieu de cela, ces mêmes voisins achetaient un taille-haie en commun et que ce schéma se reproduisait des milliers de fois sur la planète et pour plein d’outils différents alors nous consommerions moins et donc nous polluerions moins.

Ces notions de partage et de mutualisation que nous avions perdues face à la notion de propriété et d’individualisation reprennent leur place dans la société.
Je m’interroge et je me demande si l’inconscient collectif ne nous pousse pas, face une anxiété croissante à se rapprocher les uns des autres, à réapprendre à vivre ensemble en partageant des lieux, des techniques de travail, des bons plans.

Tout le projet de Togezer repose sur cette idée de base : la MUTUALISATION des efforts, des coûts de promotion, des énergies.

Très rapidement, nous avons réuni une centaine de réceptifs qui adhérait à cette idée.
Si nous mutualisons, alors c’est moins cher…

La figure de proue de Togezer c’est (ou plutôt c’était)… la plateforme.

1 – La plateforme

Nous avons commencé par mutualiser des coûts de développement technologique en créant une plateforme all.togezer.travel et accessible gratuitement aux agents de voyages.

Cette plateforme regroupe différents outils pratiques et gratuits pour les agents de voyage :

  • La Connect Now : annuaire interactif pour trouver des réceptifs de qualité ;
  • Appel d’offres : pour contacter plusieurs réceptifs en même temps ;
  • Les Wébinars : mutualisation d’un logiciel de présentation en ligne où les réceptifs présentent leur destination – nous en organisons 2 par semaine.

Vous souhaitez une formation plus détaillée ? Un service personnalisé pour qu’on vous explique où cliquer et surtout avoir un login ! Alors contactez Aurélie, l’agent A – notre perle du Sud.

De nouveaux outils arrivent sur la plateforme début 2020 :

  • La Boussole du voyage

Pendant des années nous pensions en tant que réceptif que nous faisions du “sur mesure” alors qu’en fait nous faisions du “à la carte.”
À la carte, car le client nous demandait et nous lui donnions ce qu’il voulait.
La boussole du voyage est un outil qui permet de faire du vrai sur mesure.
À travers un questionnaire, le client est amené à se poser des questions qu’il ne se serait pas forcément posées. Nous le poussons à réfléchir aux VRAIES motivations de son voyage.
Ce questionnaire permet également de connaître le profil du client, c’est-à-dire savoir s’il est plus visuel, auditif ou kinesthésique …
Vous ne mettrez pas une chambre où on entend la mer à un client dont le profil est plus auditif, le bruit pourrait le gêner même si pour vous ce bruit est agréable et vous berce …

La force de l’outil est surtout d’être connecté par un système de tags (d’étiquettes) à des circuits ou des modules déjà prédéfinis dans la base commune des réceptifs souvent équipés du même logiciel : Toogo.
Les résultats de la boussole permettent de sortir rapidement des itinéraires correspondants au profil du client.

Cet outil a été développé par mon associé Fabrice pour Terra Group et Serendip, et est utilisé aujourd’hui par les commerciaux.

Nous allons assez vite mettre online sur la plateforme une boussole spécifique Togezer, accessible et utilisable par les agents pour leur propre profil de prospects.

Pour ceux parmi vous qui souhaitent une boussole customisée et à vos couleurs, nous le faisons. Contactez Fabrice: fabrice@togezer.travel

Vous pouvez la tester ici : https://www.terra-group.com/test-voyageur/ ou encore ici : https://www.serendip.travel/boussole-voyage-annecy/

  • Team messaging

Dans la plateforme vous pourrez “tchatter, discuter” entre les utilisateurs de la plateforme.
Si vous travaillez dans la même agence alors vous pourrez discuter entre collègues… fini Whatsapp – Togezer is in the place !

Mais ce socle technologique n’est rien sans l’humain.
Cela a vite été remplacé par la mutualisation d’énergie à travers les événements que nous organisons toute l’année. Et nous nous sommes rendus compte alors que la technologie n’est qu’un outil au service de l’humain.

Et que le vrai socle de Togezer, c’était l’humain et la mise en relation.

2 – Les Événements

Tout au long de l’année, nous organisons des événements gérés avec talent par Rémy (qu’on appelle Rémite au bureau).

Nous avons commencé par la CARAVANE.

Objectif : mutualiser les coûts d’organisation – au lieu que 10 personnes organisent leur voyage de prospection chacun de leur côté alors il faut mieux qu’une seule personne s’en charge et que chacun paye le salaire de cette personne. Pareil pour les listes de prospects, chaque réceptif tous les ans fait sa liste de prospects en vue de son voyage commercial. 
Autant qu’une personne le fasse une fois et le partage à ceux qui souhaitent et payent une partie de son salaire.

Et hop – la caravane était née…

Rapidement, nous nous sommes rendus compte que cet esprit de partage se propageait et nous avons assisté pendant les caravanes à des échanges de bons plans. Tel réceptif recommandait son meilleur client à un autre réceptif, un autre recommandait un logiciel à un autre réceptif.
Quand la confiance est instaurée alors les gens collaborent et même des concurrents deviennent amis…

Puis, nous avons sorti les Breakfast ou les Petits Déjs
Le principe est simple : un réceptif paie très cher pour aller sur le salon à Top Résa, certains réceptifs ne peuvent pas se payer de stand. 
Si nous mutualisons les coûts de la brasserie en face de Top Résa alors cela n’est vraiment pas cher pour les réceptifs : 150 euros / réceptif / matinée… Prix imbattable !

Et comme toujours en plus de cela, nous mutualisons les clients. Une agence de voyage qui vient voir son réceptif sur la Namibie verra dans la même salle 20 autres réceptifs qu’elle ne connaît pas… Tout le monde est gagnant.

Dernier événement mutualisé : la participation de Togezer aux Universités de Prêt à Partir.
Dans un grand chapiteau, nous réunissons 30 réceptifs qui présentent toute la semaine leur destination auprès des agences de voyage du réseau Prêt à Partir.

3 – Les Collections

Ce travail techno et de réseautage a besoin d’être appuyé par du contenu. Chaque réceptif est capable de créer un voyage original et insolite comme un voyage autour du vin. Mais ce circuit est toujours difficile à vendre – seul sur une destination. Prenez le même thème et faites le même circuit sur plusieurs destinations.Alors c’est beaucoup plus facile à vendre et l’agent de voyage a beaucoup plus de facilité à l’intégrer à sa production. Nous avons développé plusieurs thèmes de collections originaux et insolites que nous fournissons clé en main. Nous pouvons également, comme nous l’avons fait pour Univairmer, monter une collection spécifique pour votre agence ou votre réseau. 

Zemma la guerrière basée au Costa Rica s’occupe de cela et relance inlassablement les réceptifs pour faire remonter les circuits !
Nous travaillons actuellement sur une collection FAMILLE.

4 – La Web Agency

Tous les réceptifs ont des besoins en développement de site internet, en animation de réseaux sociaux. Mais cela coûte cher et surtout quand il faut choisir un prestataire, les réceptifs ont besoin d’avoir confiance et quelqu’un qui connaît leur métier. Zarah, notre associée de la première heure, motivée et chanteuse à ses heures saura écouter vos besoins ! Et si vous aimez la com’ de Togezer alors c’est elle qu’il faut féliciter!

5 – L’énergie humaine

Nous nous sommes rendus compte que Togezer est une fabuleuse machine à mutualiser les énergies humaines. Lequel d’entre nous n’a jamais la veille d’un salon soupiré en disant à son conjoint ou à ses amis la flemme qui s’emparait de lui à l’idée de partir en déplacement ? Et pendant l’événement une magie s’opère, entouré de tous vos collègues, partenaires vous prenez un shoot d’énergie gigantesque et vous êtes blindé d’adrénaline. Pendant ces réunions les idées fuses, l’intelligence collective se met en place, des milliers de projets se créent. Peu importe si à la fin seuls quelques-uns se mettent en place, vous revenez l’esprit plein de positivisme et d’énergie. Togezer est aussi ce catalyseur et il est notre moteur tout au long de l’année.

Alors oui, tous ces outils nous montrent que l’entraide et l’associativité permettent de grandir plus vite et mieux. La loi du plus fort a fait son temps finalement, et c’est ensemble que nous construisons un avenir différent.

Le réchauffement climatique et ses conséquences peuvent mettre en péril notre métier ou du moins le menace fortement. À travers le Yakafokon, nous essayons de cultiver cette intelligence collective, nous essayons de mettre en avant ces énergies individuelles qui peuvent, à plusieurs, faire réfléchir et faire sortir de nouvelles idées.

Togezer lance donc un club ouvert à tous, nous mettons à disposition une biblio mutualisée pour que chacun puisse se former à son rythme sur les causes et conséquences du réchauffement climatique. Cette bibliographie n’est pas exhaustive, elle s’enrichit chaque jour, vous pouvez recommander certains ouvrages, donnez votre avis sur une vidéo afin que chacun puisse gagner du temps et attaquer les sujets qui l’intéressent.

Le vrai projet de Togezer, c’est finalement de mutualiser et que les petits producteurs (de voyage aujourd’hui et peut-être d’autre chose demain …) puissent ensemble porter un message et avoir un impact plus important sur leur secteur d’activité.